La liberté d’expression s’use, s’use...

Le 29 janvier en allant sur le site www.lhay-gaspi.fr, vous avez pu voir ce message :

 

Forbidden

You don't have permission to access / on this server.

Additionally, a 403 Forbidden error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.


Je me suis renseigné auprès du gestionnaire du serveur et la réponse (copie conforme) ne se fit pas attendre :


Bonjour,

Un mail vous avez normalement été envoyé afin de nous indiquer un problème avec ce site.

Nous avons été informés par recours d'avocat qu'une procédure légale était en cours concernant des propos tenus dessus.
Malheureusement et en vertu de la LCEN (Loi sur la confiance en l'économie numérique) tout hébergeur n'ayant même que connaissance de propos, sauf jugement les confirmant, est tenu de suspendre le site les abritant au risque de voir automatiquement sa responsabilité engagé.

De fait, nous ne pouvons plus assumer l'hébergement de ce site par force d'obligation légale.

Cordialement.

Je n'ai jamais reçu de mail...


Mais j'ai reçu 2 courriers, un de l'aménageur de la Ville de L'HAY les ROSES, et l'autre de ses avocats.


1- Courrier de l'aménageur de la Ville de L'HAY les ROSES. (format PDF)


2- Courrier de ses avocats. (Format PDF)


Mais voilà, si on me fait sortir par la porte, je reviens par la fenêtre, et je ne suis pas prêt de changer, surtout avec toutes les « tracasseries » que je subis actuellement...



Alors, sans plus tarder, nous reconstruisons le site www.lhay-gaspi.fr,

et nous en construisons un nouveau à l'adresse : www.sci-des-rosiers.info



Un nouveau site, comme son nom l'indique, d'infos sur la SCI des ROSIERS, comme il en existe sur la Ville de L'Hay les Roses (http://www.lhaylesroses.fr/), sur la SADEV 94 (http://www.sadev94.fr/), sur le réseau Morphée (http://www.reseau-morphee.fr/) et même sur les Droits de l'Homme et du Citoyen (http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article291).

Enfin, un site comme tant d'autres ...


Encore du travail, des frais, mais cette fois une diffusion des news par mailling-liste beaucoup plus importante. Ce sera toujours ça de gagné !

J'espère que, très bientôt, vous pourrez trouver toutes les infos que vous souhaitez concernant cette expropriation sur les sites de la SCI des ROSIERS, et que la liberté d'expression l'emportera enfin...

Bonne visite, et continuez de m'écrire, cela remonte le moral, et avec tous ces coups bas, j'en ai bien besoin !

A très bientôt.

Christian MOMMAYOU, gérant de la SCI des Rosiers.

Vu sur le site du journal « Le Monde »


L'ONU reconnaît le droit à la liberté d'expression sur Internet.


Le Monde.fr avec AFP et Reuters |06.07.2012 à 12h31.

Le Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU a pour la première fois reconnu, jeudi 5 juillet, le droit à la liberté d'expression sur Internet. Le texte onusien affirme que les droits qui s'appliquent hors ligne, en particulier la liberté d'expression, doivent être protégés aussi en ligne, à travers n'importe quel media, et indépendamment des frontières. La résolution appelle encore tous les États à promouvoir et faciliter l'accès à Internet et la coopération internationale visant à faciliter le développement des médias et des communications dans tous les pays.

Le texte, présenté par le Brésil, les États-Unis, le Nigeria, la Suède, la Tunisie et la Turquie, a été adopté en dépit de l'opposition de pays tels que la Russie et l'Inde. Malgré des réserves exprimées dans leurs discours, la Chine et Cuba se sont joints au consensus du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, composé de 47 États, qui a adopté cette résolution. "Ce résultat est capital pour le Conseil des droits de l'homme", a déclaré Eileen Donahoe, ambassadrice des États-Unis, qui a présenté la motion conjointement avec le Brésil et la Tunisie. "C'est la première résolution de l'histoire des Nations unies qui affirme que les droits de l'homme dans le monde virtuel doivent être protégés et promus au même degré et avec le même engagement que les droits de l'homme dans le monde réel", a-t-elle ajouté.


RÔLE CRUCIAL D'INTERNET DURANT LE PRINTEMPS ARABE

Le représentant tunisien, Moncef Baati, a rappelé le rôle crucial qu'avait joué Internet dans la mobilisation qui a conduit l'an passé à la "révolution" dans son pays, fer de lance du "printemps arabe". Le représentant chinois a soutenu la résolution, tout en précisant que les individus, en particulier les jeunes, devaient également être protégés des sites nuisibles et frauduleux, notamment les sites pornographiques, les sites de jeux en ligne, ceux qui promeuvent la violence ou pratiquent le piratage.
L'ambassadrice américaine a salué "l'importante évolution d'état d'esprit" dont Pékin a fait preuve en adoptant la résolution. "Cela reflète probablement une prise de conscience qu'Internet est là pour durer, constitue une part essentielle de l'économie de chacun et sera un pilier de développement pour tous les pays, et qu'ils doivent y prendre part". La Chine bloque régulièrement l'accès à certains sites internet et censure les résultats de recherches relatives à des mots-clés politiquement sensibles.

A très bientôt.

Christian MOMMAYOU, gérant de la SCI des Rosiers.


Retour page d'accueil